14 février 2019

Pourquoi collaborer avec un partenaire international pour une solution de toiture transparente ?

Forzon

La réponse à cette question évolue avec l’expertise et l’expérience qu’une entreprise acquiert au fil des ans. Cela se traduit par une vision dominante largement soutenue par l’ensemble de l’équipe.

Les conversations informelles à ce sujet nous révèlent sans cesse des « convaincus » et des « sceptiques ». Les « sceptiques » ont généralement comme arguments que notre communication se contente de raccourcis, qu’aborder les aspects techniques n’est efficace que dans la langue maternelle, et ils se demandent que faire en cas de problème ? etc.

Les « convaincus » disent : « ces arguments justifient-ils vraiment de ne pas travailler à l’échelle internationale ? » et « les avantages non encore mentionnés sont-ils en mesure de supplanter ces arguments ? »

Forts de notre vision « pensez global, agissez local », nous figurons parmi les premiers « convaincus parmi les convaincus ».

 

 

Un cas exceptionnel

Imaginez un instant que nous ayons à proposer une seule et même solution de toiture transparente à Malaga (Espagne), à Oslo (Norvège) et à Grenoble (France). Ne nous attardons pas pour l’instant à essayer de savoir si la demande porte sur un lanterneau, un atrium, une pergola vitrée ou une marquise.

La question intéressante à se poser : « allons-nous opter de préférence pour une ou pour trois solutions différentes ? »

 

 

Expertise de conception internationale

Pensez global. Le contact quotidien avec des régions internationales enrichit notre expertise de façon permanente, et nous permet concrètement d’établir une sorte de « liste de contrôle de la conception ».

Chaque région a sa propre idée de conception d’une toiture en verre, dictée par les conditions locales qui la distinguent des autres régions. Le simple fait de centraliser ces connaissances nous permet d’appliquer notre expertise internationale de façon très proactive même au niveau local.

Les exemples à citer se comptent par dizaines. Signalons au passage le fait qu’à Malaga il ne neige pratiquement jamais, tandis qu’à Oslo la neige peut facilement monter jusqu’aux genoux. Savez-vous que concevoir une toiture en verre dans ces deux contextes implique d’adapter de nombreux aspects ?

Nous sommes dans ces cas confrontés à une autre question intéressante : « sommes-nous capables d’exploiter, de façon proactive et bien réfléchie, l’expertise acquise dans ces deux contextes extrêmes afin de l’appliquer dans d’autres régions plus modérées ? »

Convaincu ou sceptique ?

 

 

Expertise locale

Agissez local. Une attention particulière à l’échelle internationale est la somme d’un grand nombre d’attentions à l’échelle locale. Notre crédibilité à l’échelle internationale est d’autant plus solide qu’elle repose sur la somme de nos connaissances et de notre présence localement. Il est donc également important d’avoir des techniciens et des partenaires locaux solides qui « sont à l’écoute » du client, du marché, et des conditions de travail, spécifications et exigences locales.

Pour prendre un exemple au hasard, songez aux différences entre Grenoble (région des Alpes françaises) et Madrid en termes de tremblements de terre et d’exigences sismiques. Savez-vous ce que cela induit au niveau de votre conception et comment vous faut-il le gérer efficacement ?

Nous sommes une fois de plus confrontés à une question intéressante : « sommes-nous capables d’exploiter, de façon proactive et bien réfléchie, l’expertise acquise dans ces deux contextes extrêmes afin de l’appliquer dans d’autres régions ? »

Convaincu ou sceptique ?

 

 

Création d’une vision et d’une approche élargies

Collaborer avec des régions différentes nous permet d’élargir nos horizons, et nous motiver et nous intéresser à partager une approche et une vision.

En France, notamment à Grenoble, la création des solutions de toiture transparentes relève de l’architecte dont la fonction occupe une place centrale, tandis qu’en Norvège, le projet de construction tient compte préalablement des exigences du maître d’ouvrage. Ces contextes opposés ont tous les deux des avantages et des inconvénients. Nous nous en accommodons sans problème.

Nous sommes une fois encore confrontés à une question intéressante : « sommes-nous capables d’exploiter, de façon proactive et bien réfléchie, l’expertise acquise dans ces deux contextes extrêmes afin de proposer, outre la solution de toiture transparente, également un plan d’approche reprenant le meilleur des deux mondes ? »

Convaincu ou sceptique ?

 

 

Tirer le meilleur de toutes les technologies

Nous ciblons tous la modernisation et l’amélioration. La technologie émane toujours d’une demande du marché. Imaginons un instant que votre marché se compose exclusivement d’une région locale. Cela engendrerait une technologie hautement morcelée et le risque qu’il devienne impossible de combiner ces technologies quand bien même cela répondrait à la demande du marché local. Ce type de raisonnement est non seulement contradictoire, mais aussi anxiogène.

À Oslo, la demande porte sur du vitrage chauffant, et à Madrid, plutôt sur du vitrage intelligent.

Vous aurez déjà deviné la question qui se pose à nous : « sommes-nous capables de combiner, de façon proactive et bien réfléchie, l’expertise acquise dans ces deux contextes extrêmes ? Ou sommes-nous simplement tenus de faire les meilleurs choix technologiques ? ».

Convaincu ou sceptique ?

 

 

Communication

La communication est la cohérence responsable du langage, de la technologie, de la culture et du contact personnel. Il convient de trouver le meilleur équilibre entre ces facteurs. Étant donné que nos partenaires locaux ont leur propre langue et leur propre culture, nous pouvons écarter l’aspect linguistique et culturel de toute considération et nous concentrer uniquement sur l’aspect technologique de la communication. Le contact personnel relève de la vision dégagée par l’entreprise. Celle-ci a pour défi d’utiliser correctement la technologie. Un bon système de gestion numérique des documents, un système professionnel de vidéoconférence, etc.

Imaginez un instant la situation suivante : notre «point de contact unique » local d’un client français organise une réunion avec notre partenaire espagnol et notre fournisseur norvégien. Il vous fournit les documents par le biais d’une plateforme numérique et il vous invite en un clic à participer à une vidéoconférence sans qu’il vous en coûte le moindre effort.

Et si nous vous posions une dernière question intéressante ? « Cette expertise serait-elle incapable de garantir une bonne communication conséquente ? »

Convaincu ou sceptique ?

 

 

Think Global, Act Local ….

“Convaincu parmi les Convaincus”

                 

                                                                                                                            

Jeroen De Cock

 

 

 

Share this article