architect - Forzon

Architecture

Des toits vitrés Où la Technique et le Design se rencontrent …

Un projet intégré dans un projet de construction

La réalisation d’un toit vitré est souvent sous-estimée. Il est très important que le design et la technologie soient en accord dès le début de la phase de conception. Souvent, l’interdépendance des différents corps de métier est sous-estimée : l’accessibilité, la répartition du verre, les exigences thermiques, les constructions d’entretien, l’acoustique, l’évacuation des eaux de pluie, le vent et la neige, la déflexion solaire, les installations photovoltaïques intégrées au bâti…  Bien souvent, ce sont des aspects dont on ne tient pas (assez) compte.

Les freins

Trop souvent, les toits en verre sont écartés des projets en raison de leur complexité, de la coordination requise et de la crainte d’un coût trop important qui viendrait grever le budget total du projet. Il est pourtant clair aujourd’hui que la technique s’adapte à l’évolution du design moderne. Certaines solutions offrent même une valeur ajoutée au concept et au budget initialement prévus.

Choisir une toiture en verre n’est plus un problème si vous vous adressez à un centre de compétences pouvant faire appel à un vaste réseau de partenaires professionnels.

Glazen dak - De Meander Forzon

Toit vitré = verre + acier + aluminium

La première question qui se pose très couramment est : “Comment dois-je m’y prendre ?”. La réponse à ce sujet est simple : un toit vitré est la somme d’acier, de verre et d’aluminium.

Verre

Il existe un grand nombre de variétés de verre. En se posant les bonnes questions, nous pouvons, en tant qu’expert, vous guider facilement dans votre choix : verre simple, double ou triplé, exigences thermiques du rapport PEB, praticable ou non, protection contre les précipitations… 

La réponse à ces questions de base nous conduira vers le meilleur choix de verre pour votre projet. Nous pourrons ensuite nous pencher sur d’autres questions : transmission de lumière, facteurs de gains d’énergie solaire, etc.  Le résultat final ? Un verre qui s’adapte parfaitement à votre projet.

Acier

L’acier est principalement prévu comme sous-structure du toit vitré et est déterminant pour la vue, mais aussi pour la stabilité et la manière dont l’eau sera évacuée. La position des écoulements et le niveau des gouttières déterminent dans une grande mesure la forme de la structure de base.

Ensuite, il y a également des choix à faire concernant la finition de l’acier. Différentes techniques existent, en fonction de la destination de l’immeuble.

Outre les traitements standards classiques en acier, on peut également choisir des revêtements variés. Ces revêtements forment très souvent une réponse à différentes questions conceptuelles, telles que la dissimulation des câbles pour les parties qui s’ouvrent. Ils offrent également des possibilités au niveau de l’acoustique, et ils peuvent aussi servir d’armatures faites sur mesure pour exposer le projet dans toute sa splendeur.

Finalement, les paramètres doivent être déterminés pour la stabilité de l’acier. Les charges et les forces variables sont déterminées par la normalisation actuelle, par les contraintes environnementales et l’influence des bâtiments avoisinants. Les charges fixes sont déterminées par le revêtement du toit vitré, ce qui sera évoqué plus loin.

Systèmes de pelliculage en acier

A l’instar des profilés en aluminium, il existe aussi des systèmes en verre pour les profilés en acier.

Systèmes de pelliculage en aluminium

Les profilés en aluminium forment l’élément conceptuel le plus important en fonction de l’étanchéité et de la finition esthétique.

Il existe de nombreux systèmes, mais les meilleurs tiennent compte du principe de base selon lequel l’eau doit pouvoir franchir trois obstacles, notamment la zone du sommet, la zone du milieu et la zone d’écoulement. Très souvent, les zones du sommet et/ou les zones du milieu sont omises pour des raisons esthétiques. Un traitement réfléchi et conscient de ces choix aura une importance qualitative. Des joints en mastic élastiques constituent souvent une alternative, mais il faut noter les risques de détachement à long terme, le risque que les oiseaux le picorent, l’influence des rayons UV… Souvent, ces éléments demandent beaucoup d’entretien et causent des soucis au propriétaire. Cela ne doit pas signifier pour autant qu’il n’y a pas de liberté conceptuelle, bien au contraire.

L’aluminium détermine le caractère esthétique du revêtement de toit. La répartition du verre est décisive. La hauteur du profil, la largeur du profilé, l’épaisseur du verre (voir plus loin), l’acier secondaire… sont harmonisés de manière optimale.

Pourquoi les tolérances sont-elles si importantes?

Après divers choix de design, trois matériaux ayant chacun leurs propres caractéristiques doivent être rassemblés ensemble pour former une entité qui est techniquement cohérente.

Le verre est fait sur mesure et livré au chantier. L’aluminium mais aussi l’acier doivent être assemblés de manière très précise. Les tolérances de construction en acier pour les toits vitrés demandent donc une attention supplémentaire et doivent être renforcées par rapport aux prescriptions communes.

Les différents comportements de dilatation de ces trois matériaux doivent également être examinés. Il est primordial que le design technique des trois éléments de construction soit élaboré sur un seul et même plan.

Faire les bons choix pour une toiture en verre n'a rien d’insurmontable. Si l'on respecte quelques règles de base, qu'on élabore un plan logique étape par étape et qu'on prend suffisamment de temps, chaque projet peut aboutir. The sky has no limits!

Contactez-nous

 

Axel Tasté

Country Manager Belgium
+32 (0) 51 69 14 09
ataste@forzon.be

Appelez-nous

Je suis d'accord que mes données seront utilisées comme décrit dans la politique de confidentialité.